Cloclo avant ses travaux


Avant mes travaux, je me trimballais dans les magasins de bricolage comme un perroquet aphone, j'y traînais les pieds comme un sarkozyste dans une réu PS, j'y avançais à tâtons comme un geek en rase campagne sans accès à internet, bref, c'est peu de le dire, j'étais une nulle du bricolage.

Cloclo après ses travaux

Le magasins de bricolage, c'est Noël, c'est Zara et Mango pendant les soldes, c'est plein de trucs rigolos, il y a de chouettes babioles un peu partout. Les videurs de 2 magasins de bricolage me disent bonjour, je traverse les rayons de bricolage avec l'aisance du lion face à Bambi, je ne me perds pas 36 fois pour savoir où se trouve un objet dont j'ai besoin, je sais m'orienter.

Le hic


Le hic de tout ça, c'est qu'en parallèle, peu avant les travaux, je m'étais aussi mise au sport.

Et comme j'aime bien la Coupe du monde de foot, et que pendant les travaux, j'étais au restaurant pendant le match allez France-Irlande, j'ai consulté le score sur internet à plusieurs reprises sur internet.
En bref,  je suis quasiment devenue une sportive bricoleuse, un homme, une anti-Cloclo. D'ailleurs je dois filer, j'ai rendez-vous à Leroy Merlin. Avant d'aller à la piscine. Oh my God!

Rassurez-vous toutefois, non, je ne suis pas devenue une totale bricol'girl. Car si je connais par coeur les rayons de bricolage et que je suis quasi une bête en peinture, je ne sais toujours pas installer une applique, le tournevis a encore quelques mystères à mes yeux et, haute hérésie bricolistique... voilà, j'avoue, je sais, c'est la honte, enfin voilà... je ne sais pas manier une perceuse.


Voici donc ma résolution de fin d'année 2009 : je vais prendre un premier cours de bricolage intitulé "Initiez-vous aux bases du bricolage : les outils et leurs manipulations"!

Parce que mine de rien, pour un design à petits prix, savoir bricoler, c'est essentiel. Mais ça, c'est une autre histoire.

A bientôt, chers internautes!

Votre Cloclo